13-04-2021 | ECONOMIE, ENVIRONNEMENT


Covid-19 - Bonne résistance du groupe Français MND au 1er semestre 2020/21

MND dispose d’atouts forts pour traverser cette crise inédite

© Agence String

Le groupe industriel français spécialiste de la mobilité par câble, des systèmes d’enneigement, de la sécurité en montagne et des infrastructures de loisirs à sensations au 1er semestre de son exercice 2020/21, a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 28,1 M€, en léger repli de -5% par rapport au 1er semestre 2019/20.

Après un bon début d’exercice, illustré par un 1er trimestre en nette croissance, le 2ème trimestre s’est déroulé dans un contexte à nouveau marqué par la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19 et ses conséquences économiques pour les professionnels de la montagne, lourdement impactés2 par la fermeture administrative des remontées mécaniques.

Dans cet environnement fortement perturbé, MND a su faire preuve de résilience, tirant parti de son offre globale multi-activités 4 saisons et de sa présence internationale multi-continents.

Le pôle "Enneigement & Remontées mécaniques" a enregistré un chiffre d’affaires de 17,1 M€ au 1er semestre 2020/2021, en recul limité de -4%. Le semestre a notamment été marqué par l’installation de systèmes d’enneigement pour des domaines skiables internationaux en France, Italie, Autriche, Suisse et Japon. Le Groupe a également enregistré au 1er semestre 2020/2021 les premières facturations liées aux projets de mobilité urbaine remportés en 2020 : la 2ème ligne du réseau de téléphérique urbain de Saint-Denis à La Réunion et le nouveau téléphérique urbain et touristique de la ville de Huy (Belgique).

Le chiffre d’affaires semestriel du pôle "Sécurité & Loisirs" s’est établi à 11,0 M€, en repli de -5%, principalement en raison de la baisse des ventes de produits et de services liés à l’exploitation des domaines skiables.

Le 2nd semestre 2020/2021 a débuté dans un contexte incertain, sans perspective de réouverture des remontées mécaniques pour les exploitants de domaines skiables européens.

Ces incertitudes, qui pèsent sur la politique d’investissement des clients du Groupe, entraînent une activité ralentie pour MND au 3ème trimestre, et la visibilité demeure réduite pour la fin de l’exercice 2020/2021. Dans ce contexte, le Groupe met en œuvre les dispositifs gouvernementaux à sa disposition, dans le cadre des mesures de soutien aux entreprises, pour ses activités les plus impactées.

Xavier Gallot-Lavallée, PDG de MND : « […] Même si notre environnement de marché devrait demeurer perturbé de nombreux mois, le Groupe dispose d’atouts forts pour traverser cette crise inédite : des activités diversifiées, de l'hiver vers l'été et de la montagne vers la ville, des clients sur tous les continents, des capacités industrielles, commerciales et humaines regroupées et renforcées, et des solutions au cœur des nouveaux enjeux clients en matière d’environnement et de changement climatique. »

Sur le plan géographique, le groupe MND a réalisé 41% de son activité semestrielle 2020/2021 en France (vs. 40% sur l’ensemble de l’exercice 2019/2020), 36% en Europe (hors France) (vs. 41%) et 23% dans le reste du monde (vs. 19%).

 

A lire aussi
Videos
News